Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de observatoiredesconspirations
  • Le blog de observatoiredesconspirations
  • : De plus en plus, la Mondialisation entend imposer à tous les humains une pensée unique politiquement correcte dont les valets sont la désinformation et le complot des grandes multinationales contre les peuples. Ces dérives sont dénoncées ici. Devenez des Hommes Libres !
  • Contact

Profil

  • observatoiredesconspirations
  • Wolf Patriotic écrivain Passionné de Vérité dans ce monde de conspiration du Mensonge
  • Wolf Patriotic écrivain Passionné de Vérité dans ce monde de conspiration du Mensonge

observatoiredesconspirations

Recherche

Pour une Identité Chrétienne Française et Européenne

IDENTITE CHRETIENNE FRANCAISE - ICF

IDENTITE CHRETIENNE EUROPEENNE - ICE

Cross-&-Flame-701111

La question de l’identité nationale est lié à celle de notre identité chrétienne  et fait l’objet de grands débats publics en raison principalement des flux migratoires et à l’accueil sur notre territoire de familles déracinées qui ont d’autres référents culturels et religieux (l’Islam). Ces référents ne sont pas les nôtres, et sous couvert d'humanisme béant, nous ne pouvons admettre que ceux-ci supplantent les nôtres. Face à des médias aux ordres et des gouvernements complaisants dans cet mise à mort de notre identité, nous appelons ceux qui souhaitent participer à une nouvelle organisation de défense des valeurs issues du Christianisme français et européen à prendre contact avec nous à l'adresse que vous trouverez ci dessous.

Cette question de l’identité se résume, selons nous,  à l’échelle collective et à l’échelle individuelle, en  trois interrogations :
- D’où je viens ? Quelles sont mes racines, mes origines ?
- Dans un monde mobile, « liquide », qu’est-ce qui est sûr, inoxydable ?
- Où je vais ? Quel est le but de la vie ? Quel est l’avenir de notre société ?

Des préalables pour la Future Identité Chrétienne Française (ICF) :

- La défense du respect de la Religion Chrétienne et de sa morale, par delà les diverses chapelles : catholiques, protestants et orthodoxes, voir d'autres chrétiens y seront admis.

- Rejet du capitalisme matérialiste dont la pire expression, la mondialisation remet en cause la cohésion et le bonheur du peuple Chrétien, français et européen. Pour un christianisme enfin social et patriotique.

-  Le combat pour la défense des racines chrétiennes de la France et de l'Europe.

L'initiative présente fera l'objet de mises à jour régulière sur le blog en fonction de vos participations. Pour participer à cette initiative Chrétienne, sociale et patriotique, merci de nous contacter à : identitechretienne999@gmail.com 

 

Nouveauté Livre

.2114

L'ouvrage Mariage pour Tous est égal Manipulation pour Tous revient sur le long débat qui agita entre l'automne 2012 et le printemps 2013 la société française sur le projet qui aboutit finalement au mariage homosexuel. Il s'agit là d'un livre militant, sans aucune complaisance pour les manipulateurs agissant avec leurs complices ultra minoritaires du lobby LGBT dans une incroyable entreprise d'humiliation de millions de personnes qui manifestèrent contre cette loi inique...

Les auteurs de ce pamphlet, car c'en est un, sous le pseudonyme de Wolf Patriotic entendent lutter contre l'oubli de ces mois de luttes intenses car ce qui est à craindre est bien le syndrome du PACS, une lutte qui s'oubliera d'elle même et qui permettra à ceux qui veulent détruire la famille de progresser encore vers de nouvelles étapes : ils affûtent déjà leurs armes et leurs futurs projets : GPA et PMA, motivés qu'ils doivent être par leur dernière victoire sociétale

 

Mariage pour Tous est égal Manipulation pour Tous 
Edition Bookelis
ISBN : 979-10-227-0831-9
Pour commander cet ouvrage au tarif militant (13 Euros au lieu de 15 Euros), précisez Tarif Militant renseignements : identitechretienne999@gmail.com 
 

 

/ / /

Le 30 octobre 1979 à 8 h 40, le corps de Robert Boulin, ministre du travail dans le gouvernement de Raymond Barre ( sous la Présidence de Giscard) est retrouvé dans un Etang, au plein cœur de la forêt de Rambouillet dans les Yvelines.

Le cadavre est retrouvé à cinq mètres de la berge, dans un endroit où la profondeur est de cinquante centimètres. La thèse officielle a toujours été celle d'un suicide mais a été remise en cause par de nombreux journalistes ainsi que sa fille, Fabienne Boulin-Burgeat, qui sont convaincus que Robert Boulin a été assassiné.

L'affaire a rebondi le 3 février2011 avec le témoignage d'un gendarme retraité Francis Deswarte, qui était à l'époque chef à la brigade motorisée de Poissy et qui affirme avoir découvert le corps du ministre. Il écarte la thèse selon laquelle ce dernier se serait suicidé par noyade.

Il indique également avoir été dessaisi de l'enquête, au bout de trente minutes.

Selon lui, des policiers auraient voulu lui faire changer sa version, lors d'une audition survenue deux ou trois mois plus tard. Rétrospective sur une affaire d'Etat.

Le Contexte : en 1979, Raymond Barre, alors au plus bas dans les sondages est succeptible d'être remplacé par Robert Boulin, assez populaire, et farouchement hostile à Jacques Chirac, le rival RPR du président en titre.

Habile stratégie, mais Robert Boulin devient un danger pour le RPR, deux ans avant la présidentielle de 1981. · l’automne 1979, plusieurs journaux reçoivent des informations mettant en cause Robert Boulin à propos d’une affaire immobilière à Ramatuelle (Var).

En 1973, Robert Boulin achète pour 40 000 francs un terrain dans la garrigue, sur cette commune de la Côte d’Azur. Or, le vendeur, Henri Tournet, a déjà vendu une partie du domaine de trente hectares à des Normands, vente qui n’a pas été enregistrée. Dès lors, des poursuites sont engagés contre Tournet qui mouille Boulin en affirmant lui avoir reversé 40 000 francs. Autrement dit, un terrain gratuit pour le ministre.

imagesCALWKL7B

 Minute, le Monde et le Canard Enchaîné publient l'Affaire. Jusqu’à sa mort, le ministre du Travail, ancien résistant, considéré comme un «pur» au sein du parti gaulliste n’aura de cesse de clamer son innocence.

Or, Henri Tournet, condamné à quinze ans de réclusion par contumace en 1981, aujourd’hui réfugié au Chili, a une version bien différente. Face à la caméra de Canal +, il affirme que la vente du terrain de Ramatuelle était «tout ce qu’il y a de plus légal», qu’il s’agit d’un «montage politique sur une fausse affaire de droit commun. Il y a eu meurtre».

ET D'ailleurs, ce peu recommandable personnage n'est pas le seul à ne pas croire à la Thèse du suicide :

- Le colonel de gendarmerie Jean Pépin, aujourd’hui décédé,  effectue les premières constatations… avant d’être très rapidement dessaisi de l’enquête. En 2003. Il confirmait qu’il n’y avait aucun obstacle à la sortie de l’eau qui aurait pu expliquer les blessures de Robert Boulin.

« Je pense qu’on avait mis le cadavre dans cet étang » , explique le gendarme, qui pense tout de suite qu’il ne s’agit pas d’un suicide, « des traces de pas allant puis repartant de l’étang. »

« Je crois que vous avez intérêt à ne pas continuer cette enquête » , lui dit alors le Procureur général, Louis-Bruno Chalret.

- Jacques Chaban-Delmas à la tribune de l’Assemblée nationale « cet assassinat, qui n’atteint pas seulement Robert Boulin, mais la France et la République. »

- Ancien policier à la Préfecture de police de Paris de 1979 à 1989, Pierre Allia sort affirme que son oncle, Fouad Allia, surnommé à l’époque « Michel le libanais », travaillait dans les années 1970 comme indicateur pour les services de police, chargé d’infiltrer le milieu des truands et de la drogue et que c’est lors de l’une de ses missions d’infiltration que son oncle aurait été le témoin de la mort de Robert Boulin, dans la nuit du 29 au 30 octobre 1979.

Un an plus tard, en novembre 1980, « Michel le libanais » meurt dans une fusillade, avenue Trudaine, à Paris, avec l’un de ses deux adjoints, Marcel Ben Nacer. , « Une exécution » , estime Pierre Allia, qui explique que son oncle « craignait pour sa vie », notamment à cause de ce qu’il savait du dossier Boulin.

Un Etrange Procureur :

le Procureur général près la Cour d’appel de Versailles, circonscription où le corps de Robert Boulin a été retrouvé, Louis-Bruno Chalret, proche du SAC, de Jacques Foccart et de Roger Frey, prévenu de la découverte du corps de Robert Boulin, entre une heure et deux heures du matin, soit bien avant l’heure officielle, 8 h 40.

Ce Louis-Bruno Chalret, est mort le 14 juin 1993, dans un accident de voiture. Il se serait endormi au volant ! Tiens tiens....

Commissaire-adjoint de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), Lucien Aimé-Blanc parle de ce Procureur général en ces termes "C’était plus une barbouze qu’un magistrat" . Chalret était un personnage central chargé d’organiser les libérations conditionnelles de voyous, explique Luicien Aimé-Blanc. Le contrat était simple : on vous fait sortir de prison, mais vous travaillez pour nous !

Pour Lucien Aimé-Blanc, Chalret était « l’homme idoine » pour « écraser » l’affaire Boulin et « donner une orientation différente à l’enquête de ce qu’elle aurait dû avoir. »

 CHRONOLOGIE DE L'AFFAIRE

- Octobre 1980 : Disparition des prélèvements de sang de Robert Boulin à l'Institut Médico-légal.

-  Mai 1983 : Colette Boulin affirme sur TF1 qu’elle n’a jamais cru à la thèse du suicide de son mari et qu’on a fait pression sur elle pour qu’elle se taise.

-  Juin 1983 : La famille Boulin, par l'intermédiaire de leur avocat Jacques Vergès, dépose plainte contre X pour homicide volontaire.

-  Septembre 1983 : Vergès demande au juge d’instruction Michel Maestroni un examen anatomo-pathologique, afin de comparer les particules contenues dans les poumons du ministre avec des prélèvements d’eau de l’Étang Rompu mais ladite analyse se révèle impossible à faire car les poumons et les prélèvements d’organes, conservés à l'institut médico-légal seront ont disparu.

- Novembre 1983 : Une nouvelle autopsie, après exhumation du corps, révèle plusieurs fractures au visage non signalées lors de la première autopsie en 1979.  De plus le corps a subi des soins de thanatopraxie et d’embaumement, probablement pour maquiller les traces de coups. Les légistes considèrent qu’il y a eu « traumatisme appuyé du massif facial du vivant de Robert Boulin » sans conclure, pour autant, que ce traumatisme ait pu être mortel.
Claude Richir du laboratoire de l’hôpital Pellegrin, déclare avoir constaté une fracture des os propres du nez, pouvant difficilement résulter d'une chute.



-  Janvier 1984 : Le fils Boulin déclare àvoir vu chez son père, peu avant sa mort, des dossiers concernant Elf, Dassault, la Sécurité sociale et l’Arabie saoudite. Un autre témoin affirmera que ces dossiers concernaient le financement occulte du RPR.

La famille Boulin accuse le procureur de la République de Versailles, Robert Barbat, de « forfaiture », suite aux nombreuses irrégularités de l'enquête.

-  Mars 1984 : L’affaire Boulin est délocalisé au TGI de Paris. Le magistrat instructeur est Yves Corneloup.

-  Octobre 1985 : Une écoute téléphonique du maire de Saint-Léger-en-Yvelines démontre que l’heure de décès de Robert Boulin a été changée sur ordre du Procureur de la République de Versailles.

-  Novembre 1985 : Déposition de l’adjoint au maire Serge Tirlet décrivant les traumatismes au visage de Robert Boulin.

-  Juillet 1987 : L’hebdomadaire L’Express annonce que les derniers prélèvements de poumons de Robert Boulin ont été volés.

-  Octobre 1987 : Le juge Corneloup s'intérèsse è Henri Tournet qui a vendu le terrain de Ramatuelle à Robert Boulin. Malgré de nombreuses demandes, l’extradition d’Henri Tournet n’a jamais été requise.
-  Janvier 1988 : Des lividités cadavériques sur le dos de Robert Boulin prouvent que son corps a été déplacé après sa mort. Révélations dans l'Express

-  Mars 1988 : Le Juge Alain Verleene reprend le dossier.

-  Juin 1988 : La famille Boulin porte plainte pour destruction de preuves .

-  Septembre 1991 : Laurence Vichnievsky prononce une ordonnance de non-lieu seulement neuf jours après que le dossier lui a été confié.

-  Mars 1992 : Confirmation du non-lieu « en l'état » par la Cour d’appel de Paris.

-  Décembre 1992 : La Cour de cassation confirme le non-lieu.

-  Juillet 1995 : La Justice rend une ordonnance de non-lieu suite à la plainte pour « destruction de preuves » déposée par la famille Boulin.

-  Janvier 2002 : L’émission 90 minutes sur Canal + apporte le témoignage du colonel de gendarmerie Jean Pépin et d’une spécialiste en toxicologie Juliette Garat qui a analysé le sang du ministre.

-  Octobre 2002 : Audition de nouveaux témoins dans le cadre d'un enquête préliminaire qui interrompt la prescription.

-  Décembre 2002 : Jacques Douté affirme avoir été prévenu de la mort de Robert Boulin le 29 octobre 1979, à 20 heures.

-  Janvier 2006 : 28 personnes ont été entendues entre 2002 et 2006 mais il n'y a pas réouverture d’information judiciaire.

-  Octobre 2007 : Laurent Le Mesle, Procureur Général rejette une nouvelle demande de réouverture du dossier à la famille Boulin.

-  Octobre 2009 : L'ancien ministre Jean Charbonnel confie affirme qu'il n'a plus de doutes et qu'il s'agit pour lui d'un « règlement de comptes politique ».

-  Juin 2010 : Le Procureur Général de Paris refuse de rouvrir l'enquête, bien qu'une enquête interne a été ouverte au sujet de la disparition d'une partie du dossier et des pièces.

-  Juillet 2010 : les pièces signalées manquantes le 8 juin sont retrouvées à la suite de l'inspection des services judiciaires ordonnée par la Chancellerie.

A SUIVRE.....

9782213631042



Partager cette page

Repost 0
Published by

Liens Medias Libres

Présent : Quotidien de la presse nationale et chrétienne https://www.present.fr/